Aaron-Keylock-against-the-grain

S’il est tombé tout petit dans la marmite du blues rock, ce n’est pas du côté de Chicago, mais d’Oxford. Si les références du garçon remontent certes à Johnny Winter, Alvin Lee, Gary Moore ou Rory Gallagher (« Against The Grain » est le titre de son cinquième album solo), à l’écoute de ce premier effort, on sent bien qu’il a également pas mal pioché dans les différentes mises à jour du genre de ces trente dernières années, de Jeff Healey ou Warren Haynes à Jonny Lang, en passant par Kenny Wayne Shepherd ou Joe Bonamassa. Aaron impressionne, tant vocalement que techniquement, surtout en slide, mais son atout reste un sens de la compo déjà fort développé. La jeune génération des Jared James Nichols, Davy Knowles, Oli Brown ou Tyler Bryant n’a qu’a bien se tenir…

[Jean-Pierre Sabouret]

AARON KEYLOCK
Cut Against The Grain

Fermer le menu