AT THE DRIVE IN :
le retour (surpuissant) du groupe d’El Paso !

Le trublion Cedric Bixler Zavala et son band se sont emparés de l’Olympia jeudi dernier dans le prolongement leur nouvel album In.ter A.li.a. C’était chaud et sauvage !

[Texte et photos : François Capdeville]

at-the-drive-in

Maracas en main, Cedric Bixler Zavala ouvre le show avec « Acarsenal ». L’énergie est bien là, palpable, et elle se propage comme la poudre. Sangre y onda mejicanas ! Le spectacle promet d’être chaud. On se retourne pour voir comment est le public. Une minute trente que le show a démarré, et déjà la première salve de crowd surfing est en vue.

Cedric est un diable fou sur scène. Il ne laisse aucun répit à son public. Tout en contraste avec son comparse de toujours, Omar Rodriguez Lopez, qui attaque les riffs acérés avec un calme à toute épreuve. Les yeux fermés, il respire l’état mystique.

At the Drive In est toujours en place 18 ans plus tard comme nous le prouve leur dernier opus In.ter A.li.a sorti l’année dernière. C’est brut, c’est contestataire, c’est rock n’ roll. Alors, certes, il y a eu quelques traversées du désert dans l’histoire du groupe, mais quel plaisir de voir un groupe continuer à suivre sa carrière internationale tout en restant dans un registre indie.