Biffy Clyro avait sorti il y a deux ans l’excellent double album Opposites, qui leur a ouvert les portes de tournées conséquentes. Aujourd’hui, les Écossais reprennent les affaires et ce nouvel album, Ellipsis, ne laissera pas indifférent, une fois n’est pas coutume.

[Entretien avec James Johnston (basse)
par Loïc Cormery – loic@metalobs.com]

Biffy-Clyro-2016

Vous avez tourné avec de grands noms depuis quelques années, suite à la claque de votre précédent double album…
C’était une expérience incroyable d’avoir fait Opposites, et un honneur pour nous d’avoir joué avec de nombreux groupes prestigieux ; l’opportunité pour nous d’ouvrir pour d’autres grands artistes était incroyable. Nous sommes devenus assez incontournables sur scène, et c’est dingue de voir cet engouement tous les soirs pour nous. Nous espérons que cela va continuer le plus longtemps possible ; nous sommes très fiers de ce que nous avons réalisé.

Votre nouvel album est très ouvert à d’autres styles, même si on retrouve votre patte…
Nous avons toujours eu d’énormes influences en matière de musique. Je pense que ce nouvel album explore encore d’autres horizons, et cela est très bénéfique pour le groupe. Nous incorporons beaucoup d’émotion dans notre musique ; Simon travaille beaucoup sur les intensités de ses lignes de chant. Quand il est en forme, il fait très mal ! Bon, des fois il lui arrive des coups de moins bien, alors nous sommes là pour l’épauler. Mais ça arrive rarement, c’est un putain de pro !

biffy-clyro-FB-OG-1

C’est Rich Costey (Muse, Foo Fighters, Mastodon…) qui a produit l’album. Quels sont ses qualités et ses défauts ?
Il est vraiment super agréable. Il n’y a pas de point négatif, vraiment : c’est un Monsieur qui a travaillé avec les plus grands, et c’était vraiment un honneur d’avoir pu bénéficier de son expérience.

Vous avez mis deux titres en ligne, « Wolves In Winter » et « Animal Style », et on y sent beaucoup de bonne humeur…
Le groupe se connaît depuis 20 ans maintenant, et nous sommes de véritables amis avant tout. L’humour fait intégralement partie de notre amitié, et il est naturel de la montrer d’une manière ou d’une autre. Nous prenons très au sérieux notre musique, mais cela ne veut pas dire que nous nous prenons au sérieux. Nous vivons intensément notre musique. Chacun interprétera à sa manière les deux morceaux mais en tout cas , on s’amuse bien ! Et « Animal Style » est vraiment le morceau qui va faire bouger en live ! (on confirme, ndlr)

BIFFY CLYRO
De l’opposition à la suspension

Fermer le menu