Black Bomb A @ Gueulard Plus (06.03.20)

Par ELODIE RAPENNE

Après avoir fait une apparition au Hell Sessions en 2018 à Clisson, c’est en terre lorraine, au Gueulard Plus à Nilvange, que le jeune groupe Mosellan Watch You Burn nous propose de découvrir son son d’influence deathcore et djent.
Fraîchement formé en 2017, ce groupe est composé de cinq membres. Fort de quelques premières expériences scéniques, il joue notamment aux côtés de Wolves Scream, à l’Entrepot d’Arlon (Belgique).

Ce début d’année 2020 est marqué pour Watch You Burn par la sortie de son deuxième EP : « All the Rage », qu’il nous présente ce soir-là ; puissance et émotion sont au rendez-vous. Un groupe prometteur dans son genre, qui ne manquera pas de défendre au mieux sa galette lors de ses prochaines dates de concerts.


Le groupe suivant, qui est la tête d’affiche de la soirée, n’est plus à présenter ; mélangeant le punk, le hardcore et le thrash et écumant les scènes depuis plus de 23 ans, il s’agit évidemment de Black Bomb A.

Avec sept albums studios à son actif, de nombreuses tournées et des participations répétées à divers festivals, dont le Hellfest en 2012 et en 2018, Black Bomb A est clairement reconnu sur la scène metal française. La force de ce groupe réside essentiellement dans sa capacité de communication, sur scène mais aussi en dehors, après le show, ses membres restant très accessibles auprès de leur public.

Leur musique n’est pas en reste et demeure des plus efficaces. Les titres s’enchainent et embrasent la foule tout au long du set. On notera notamment une ambiance à son comble sur l’un des titres emblématiques du groupe « Mary ».


C’est donc une belle soirée, riche en énergie et en partages, qui se termine après 3h de concert. Si la renommée de Black Bomb A est bel et bien établie et vérifiée à l’occasion de chaque nouveau concert, Watch you Burn a encore toutes ses preuves à faire. Le public de Nilvange, en tout cas, a semblé apprécier les deux prestations.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

 

Black Bomb A @ Gueulard Plus (06.03.20)

Fermer le menu