Difficile interview. Difficile, car on parle ici d’un album posthume : il y a un peu plus d’un an, le 10 décembre 2014, décédait Jonathan Athon, bassiste et chanteur de Black Tusk. Il venait tout juste de mettre en boite ce cinquième album et était sur le point de partir en tournée avec Black Label Society. La tournée se fera malgré tout, le cœur lourd, en compagnie de Corey Barhorst.

[Entretien avec Andrew Fidler (guitare, chant) par Julien Meurot – julien@metalobs.com]

November 11, 2011 NYC

Quand avez-vous commencé l’écriture de cet album ?

Nous avons commencé à écrire l’album peu de temps après la sortie de l’EP Tend No Wounds (2013). Durant cette période, nous avons écrit deux titres qui se sont retrouvés sur l’EP Vulture’s Eye (2014), et tout le reste est allé sur Pillars of Ash. Nous accumulons pas mal de matériel à chaque fois, mais je dirais que ce disque contient principalement des idées écrites depuis 2013. En tout cas, il s’agit de titres écrits dans le but de sortir cet album.

L’album était-il complètement fini avant l’accident d’Athon ?

Oui. L’enregistrement a eu lieu en octobre et le mixage/mastering en novembre. Il est resté en l’état depuis, nous n’avons absolument rien modifié.

Peux-tu nous présenter Corey Barhorst, que l’on a découvert lors de la tournée avec BLS ?

Corey est un ami de 15 ans, il nous suit depuis la création du groupe. Il a joué dans Kylesa et un autre groupe super cool de Savannah du nom de Niche et où il joue du clavier. C’était un bon ami d’Athon, et il se trouve qu’ils ont une façon de jouer assez similaire. De plus, James (May, batterie) et moi avons joué avec Corey dans d’autres projets, mais séparément. Nous n’étions donc pas très inquiets quant à son intégration dans le groupe.

November 11, 2011 NYC

Pensez-vous publier un documentaire sur les dix ans du groupe ?

Je l’espère. Nous avons des tonnes d’archives que notre amie Angela Boatwright compile pour nous. C’est simple : elle nous suit partout depuis des années. Elle l’a déjà fait pour d’autres groupes. En outre, c’est elle qui a fait le montage sur Athon lors de son enterrement à Savannah.

Vu que l’album est fini depuis un an, avez-vous commencé à travailler sur des nouveaux titres avec Corey ?

Oui, nous avons fait un break sans concerts où nous avons écrit de la musique ensemble au lieu de rejouer des titres déjà en place.

Je te laisse les derniers mots pour Athon.

Pillars of Ash est notre dernier album avec Athon et vous pouvez être sûr que nous allons le faire raisonner à travers le monde. We love you, bro !

La chronique de Pillars of Ash est à découvrir en cliquant ici

Black Tusk
L’Arbre et la graine

Fermer le menu