blues-pills-liveL’intensité musicale de Blues Pills est à l’image de la diversité qui compose le groupe. En effet, le quartet américano-franco-suédois (que de nationalités !) semble posséder beaucoup de cordes à son arc. Première corde (vocale) : Elin Larsson, leur chanteuse. Une voix profonde, chaude, puissante, aussi impressionnante (si ce n’est plus) en live. D’une incroyable justesse et précision en toute circonstance. « Blues Pills live » est un album hommage, enregistré à Freaks Valley, lors du premier « headline show » du groupe. On commence donc l’écoute en musique avec « High Class Woman ». Le charme opère immédiatement dès qu’Elin se fait entendre : cette nana a un truc particulier qui te scotche indubitablement. Notre frenchie à la guitare n’est pas en reste non plus. Impossible également de passer à côté du désormais classique qu’est « Devil Man », l’enthousiasme du public faisant foi. Néanmoins, d’autres titres sont tout-à-fait dignes d’être considérés, comme « Astralplane » par exemple, titre très groovy. L’album s’achève en beauté sur « Little Sun » sonnant de prime abord comme une ballade assez lente mais s’intensifiant au fur et à mesure. Seul petit bémol : les quelques longueurs lorsque le rythme ralentit, mais tout est une question de goût.

[Aurélie P.Lawless]

BLUE PILLS (live)
Nuclear Blast

Fermer le menu