CONSTELLATIA
The Language of Limbs (rééd.)
Post Black Metal/Blackgaze
Season of Mist
★★★☆☆

On savait que nos Frenchies d’Alcest et son leader Neige avaient des émules un peu partout dans le monde entier, nous ignorions cependant leur influence jusqu’en Afrique du Sud ! Auteur d’un premier effort longue durée enregistré au Cap et paru en indépendant l’an dernier, Constellatia bénéficie à présent d’une meilleure distribution depuis la fin de l’été grâce à une réédition de ce dernier intitulé The Language Of Limbs. Et décidément, il semblerait que les limbes fascinent et inspirent toujours autant les formations de Black Metal ou assimilés, avec comme exemple encore dernièrement les Portugais de Gaerea récemment interviewés dans nos tabloïdes. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à ces quatre jeunes Sud-Africains déjà bien inspirés sur cette première œuvre. Tour à tour frontal et direct ou bien plus mélodieux comme sur le titre d’ouverture « All Nights Belong To You », Constellatia développe un Post Black atmosphérique mais intense dont les accélérations à la batterie évoqueront pour certains les vieux Emperor avec toujours cette approche musicale rêveuse, émotionnelle, agrémentée par le discret chant féminin de Alison Rachel (Honeymoan). Le second morceau « In Acclamation » aurait presque pu figurer sur un film de Terrence Malick tant l’intro est planante et emporte l’auditeur dans de grandes plages sonores, presque cinématographiques. Puis les blast-beats reviennent au galop alors que la guitare acoustique fait ses apparitions sur les screams déchirants de son bassiste/chanteur Keenan Oakes. On est comme emporté pendant plus de neuf minutes. Plus mid-tempo, « Empyrean » véhicule un sentiment de grandeur passée, de nostalgie, mais aussi d’espoir. Sur le plus intime « The Garden », la chanteuse et auteure Lucy Kruger susurre des mots doux avant que les choses s’enveniment et s’accélèrent une ultime fois avec des guitares toujours vives accompagnées de légères nappes de claviers et d’une guitare acoustique avant qu’un solo ne fasse son apparition et que l’ensemble s’achève de manière progressive. On a déjà hâte d’entendre une suite, The Language Of Limbo ayant été enregistré au Cap il y a déjà plus d’un an maintenant… [Seigneur Fred]

CONSTELLATIA (line-up 2020)