CRISIX From Blue To Black cover

Repérés sur la Supositor Stage lors de l’édition 2015 du festival Motocultor, d’abord durant leur propre show puis parmi les invités espagnols à la fin du set explosif d’Angelus Apatrida, nous étions impatients d’écouter la nouvelle galette de Crisix que la crise, visiblement, inspire… Preuve en est avec ce troisième album énergique et véritablement « in your face » des Catalans. Passée l’intro du premier titre « Conspiranoia » qui chauffera à merveille dans le pit les aficionados de Thrash aussi bien old school que moderne, la formation ibérique balance des frappes chirurgicales plus explosives les unes que les autres notamment grâce à des riffs nerveux (« G.M.M. ») et avec une telle furie que vous ne pourrez rester sans taper du pied ni headbanguer. Très rythmé, varié, et d’une haute vélocité, From Blue To Black ne laisse aucun répit à l’auditeur, le chant de Julián Baz n’y étant pas indifférent. On a même droit sur « Psycho Crisix World » à une mélodie et des chœurs aux faux airs de Suicidal Tendencies/Infectious Grooves, un clin d’œil à Cyko Miko ? Dans tous les cas, si vous appréciez les jeunes loups d’Angelus Apatrida ou Lost Society qui sont en train d’assurer la relève, et que les derniers Anthrax et Megadeth vous ennuient, alors il serait grand temps de laisser une chance à Crisix avec ce nouvel effort plus que convaincant.

[Seigneur Fred]

CRISIX
From Blue To Black

Fermer le menu