CRYPTA
Echoes of the Soul
Death metal
Napalm Rec.

Un mal pour un bien ce départ de nos deux Amazones de Nervosa finalement… La diablesse Fernanda Lira (basse/chant) et la batteuse Luana Dametto, véritable métronome à la frappe sèche, renaissent de leurs cendres tel le phénix (le percutant « From the Ashes » placé malheureusement en fin d’album) avec ce premier brûlot qui fait mal par où ça passe ! Affranchies de leur héritage thrash, elles prouvent (si c’est encore utile) qu’un groupe 100% féminin peut envoyer du lourd aussi. D’obédience death metal à la fois old et new school, mâtiné d’influences black, la musique de Crypta a été composée dans l’esprit d’un Death ou Possessed (la chanson « Possessed » sans lien direct évoque indubitablement la bande à Jeff Becerra) tout en s’orientant vers l’avenir grâce à une production sonore moderne (Echoes of the Soul a été mixé par Arthur Rizk (Code Orange, Powertrip…) et masterisé par le Suédois Jens Bogren (Opeth, Dimmu Borgir, Sepultura…)) donnant cette fraîcheur. Il y a aussi ici cette rage caractéristique des formations sud-américaines. De belles influences heavy, notamment dans les leads mélodiques de guitares interprétés par Sonia « Anubis » Nusselder (ex-Burning Witches, Ursinne, Cobra Spell) ponctuent cette brutalité maîtrisée de bout en bout qui ne demande qu’à exploser sur scène prochainement ! On a déjà hâte ! [Seigneur Fred]

=> Interview intégrale de Fernanda Lira (bassiste/chanteuse) de CRYPTA à retrouver ici !