Darkness Dynamite en a pris pour son grade. Signature rapide sur un gros label qui finalement n’a pas été d’un si grand soutient, ruiné par un proche peu scrupuleux, au bord de l’implosion, le groupe puisera sa force auprès de ses fans pour nous concocter un album personnel et plein de rage. Tout simplement réussi, Under the Painted Sky nous montre une nouvelle facette du combo parisien qui n’hésite pas se mettre à nu pour notre plus grand plaisir.

[Entretien avec Junior Rodriguez (chant) par Julien MEUROT – Photo : DR]

MG_4049_450

 

Peux-tu nous éclairer sur la période de The Astonishing Fury of Mankind

Il s’est passé beaucoup de chose. La signature chez Metal Blade qui pour une bande de gamin de 20 piges est incroyable, il y a eu des supers concerts comme avec Korn par exemple… On s’est fait bien arnaqué et notre manger s’est barré avec tout notre argent, aussi bien l’avance du label que nos cachets. Bref du bon et du mauvais.

 

Comment avez-vous abordé l’écriture de ce nouvel album. J’imagine que cela n’a pas dû être simple.

Disons que dans un premier temps nous nous sommes attelés à rembourser ce que l’on nous avait pris et après nous avons mis environ deux ans pour tout écrire. Mais en revanche cette fois nous ne sommes mis aucunes barrières. Pour le premier album on pourrait dire que l’on a fait ce que l’on attendait de nous. Cette fois le disque nous ressemble a 200%.

 

Effectivement le style a bien évolué entre les deux albums…

Je pense que nous avons mieux digéré nos influences. Mes deux gratteux ont des goûts très variés, allant de rock 70’s a Tool. Je pense que cela s’en ressent. Comme nous avons fait cet album sans label, sans personne pour nous dire quoi faire, nous avons pu explorer pleins de voies différentes.

 

Ton chant est aussi bien plus varié sur Under the Painted Sky.

Effectivement. Entre les deux albums j’ai eu le temps de bien peaufiner ma technique. J’ai pas mal travailler. Il faut aussi dire que les choses sont différentes pour moi sur cet album. Pour The Astonishing Fury of Mankind, je ne faisais partie du groupe que depuis 3 mois. Cette fois j’ai pu enregistrer à mon rythme avec du matériel que je pouvais transporter facilement. Du coup je pense avoir été dans les meilleurs conditions possibles sur chaque prise (rire)

 

Comment vois-tu les lives à venir ?

Plutôt bien (rire). Nous avons déjà testé 2 titres en live et ils sont super bien passés. De plus nous espérons pouvoir utiliser une sorte de Totem géant qui collera bien a la pochette et l’ambiance générale de Under the Painted Sky. Je pense que nous allons aller plus loin dans le concept du concert que ce ne nous proposions actuellement

 

Justement la pochette est pour le moins « flashy »….

(Me coupant) As-tu eu la version promo ou Finale de l’album. Parce que je vais te révéler le secret de la pochette. Dans sa version digipack nous avons demandé à utiliser une peinture spéciale qui, si tu la mets sous une lumière UV, change de couleur et donne un aspect en relief. Nous avons volontairement omis ce détail en révélant la pochette afin de voir la réaction des gens. Encore une fois merci à At(h)ome qui nous a suivi dans notre délire.

 

Un dernier petit mot sur Dick Rivers dont tu es le batteur depuis 3 ans. 

C’est un vrai fan de musique et un vrai musicien. J’ai hâte que nous enregistrions son prochain album auquel j’ai la chance de participer…

Darkness Dynamite
Free Like A Rivers

Fermer le menu