Diamond Head

Huit longues années séparent cet album éponyme du précédent effort du groupe. Huit années qui ont vu partir Nick Tart. Remplacé par le non moins excellent Rasmus Bom Andersen, le groupe de l’inoxydable Brian Tatler repart à l’assaut des charts avec un album tout en puissance et en vélocité. Les années ne semblent avoir aucune emprise sur le groupe qui rappelons-le a influencé les plus grands (Metallica en tête). Les titres s’enchaînent comme des perles et l’on se surprend même à aimer le titre suivant plus que celui qui vient de se terminer. Refrain accrocheur, riffing mêlant old school et modernité, tout est bien présent pour nous faire passer un bon moment. La production est soignée avec un son de basse à faire trembler les murs. Un très bon retour aux affaires avec un line up très convainquant.

[Julien Meurot]

DIAMOND HEAD
Diamond Head

Fermer le menu