DR. LIVING DEAD!
Quoi de neuf docteur ?

Déjà le quatrième album pour notre gang de Stockholm dont le look serait un mélange improbable entre Misfits et Suicidal Tendencies. Et justement, si leur nouvel album Cosmic Conqueror apporte toujours ce brin de fraîcheur scandinave bienvenu sur la scène Thrash Metal/Crossover et affirme désormais un peu plus le groupe suédois grâce à une certaine maturité dans ses compositions, nos quatre docteurs ès Thrash avouent tout de même puiser leurs principales influences musicales auprès de la célèbre bande à Mike Muir…

[Entretien avec Dr RAD (basse) par Seigneur Fred]

DR LIVING DEAD Press_Photos_11

En écoutant vos disques, et surtout le petit dernier Cosmic Conqueror, la première impression que l’on a et la question que l’on se pose logiquement est : mais d’où vous vient cette formidable énergie ?
Merci, mec ! Content que tu apprécies ! Le Doc nous nourrit de ses frites intergalactiques et nous met la rage ! Plus sérieusement, nous jouons tel que ça vient, nous aimons ce style de musique, nous avons grandi avec et nous essayons de garder une certaine fraîcheur, de ne pas devenir paresseux ni ennuyeux…

L’été dernier, lorsque je me suis rendu pour la première fois en vacances à Stockholm ainsi qu’à Uppsala, j’ai été très déçu de ne pas croiser plus de fan de Métal ou de Hardcore en sortant. Vous qui venez de Stockholm, pouvez-vous nous dire comment se porte la scène Métal et Hardcore là-bas actuellement ?
Je pense qu’il y en a beaucoup de Métalleux, mais que tu es simplement mal tombé ! Nous vivons tous dans différentes villes aujourd’hui et nous ne traînons plus trop sur Stockholm, mais il semble que la scène se porte plutôt bien en ce moment. Beaucoup de groupes y sont passés dernièrement, j’ai loupé Voivod en concert il y a peu car je travaillais ! La déception ! (rires) En ce qui concerne les groupes locaux, je ne saurais te dire cependant, je n’ai plus trop de contact avec la scène actuelle.

Le groupe fête ses dix ans cette année alors « : Joyeux anniversaire, Dr Living Dead ! » ou plutôt devrais-je dire en suédois : « Grattis på födelsedagen » comme on dit chez vous ! Allez-vous célébrer cet évènement d’une manière particulière, si oui, comment ?
De nouveau, merci ! Nous allons juste sortir ce nouveau disque et faire une soirée pour l’occasion, et puis nous reprendrons le taf, comme d’hab’.

Parlons maintenant du nom du groupe, d’où vient-il ? Des films d’horreur, de zombies, de Frankenstein, et de toutes ces vieilles séries B ?
Le cofondateur du groupe, Dr APE (ex-batteur et ex-chanteur) qui était aussi le référent artistique (NDLR : compositeur et auteur), est arrivé avec ce personnage, et c’est tout simplement devenu le nom du groupe. Cela paraissait original d’avoir une mascotte qui soit aussi le nom du groupe. Il semblait sorti de vieux Comics et s’être fait une place en s’extirpant de Hulk ou un truc du genre. (rires) C’était il y a dix ans, bien avant que quiconque puisse dire ce que le groupe allait devenir ce qu’il est aujourd’hui, c’était juste un truc drôle avec pour but d’écrire des riffs de dingue !

DR LIVING DEAD Press_Photos_01

Cosmic Conqueror est déjà votre quatrième album en dix ans, comment avec vos mots décrirez-vous celui-ci, car je le trouve plus mature, un peu plus agressif, surtout en comparaison avec Crush The Sublime Gods ?
C’est vrai, on peut le voir comme plus mature, et autant la composition nous est apparue comme une suite naturelle à l’album précédent, autant notre intention était qu’il sonne nettement mieux. Mieux dans le sens dynamique, plus vrai, plus pur… Nous avons appris des erreurs de nos précédents albums. Nous étions plus en confiance avec nos envies pour donner vie à ce nouvel album. Il semble que tous les gens qui l’ont écouté en ont pensé autant, ce qui est excellent.

Concernant vos influences musicales, on peut toujours remarquer sur ce nouvel album d’importantes influences de Suicidal Tendencies, avec toutefois davantage de personnalité… Assumez-vous, voire même, revendiquez-vous, cet héritage musical omniprésent ?
Bien sûr ! C’est dans notre sang, et nous l’affichons par nos fringues ! Ils sont une des raisons pour laquelle nous jouons, alors, aimez ou détestez, on s’en tape ! (rires)

DR LIVING DEAD Press_Photos_04

Quelques mots à propos des titres plus mélodiques « Into the Eye » et « A Moment Of Clarity », respectivement situés en milieu et fin d’album : par exemple, « A Moment Of Clarity » me fait d’abord penser à Mike Muir – encore ! – quand Dr Mania chante avec une touche plus mélodique, puis à Slayer dans le break…
Cool mec ! Chacun y trouve ce qu’il veut ! (rires)

Honnêtement, votre musique s’écoute aussi bien sur album qu’en live, alors dis-moi, que préférez-vous : enregistrer ou jouer en festival, car d’après moi votre style Thrash Metal/Crossover est vraiment taillé pour la scène ! D’ailleurs, quand venez-vous notre rendre visite en France ?
C’est une idée que l’on garde en permanence à l’esprit lorsqu’on compose : j’ai toujours l’image d’une foule complètement dingue ou un truc du genre ! Ou alors qu’est-ce qui rendrait complètement fou si je nous voyais sur scène ? Tu vois le truc ? Nous aimons autant enregistrer que jouer live, de même, ça reste deux façons différentes d’apprécier la musique. Pour être honnête, je ne sacrifierais pas un plaisir pour l’autre ! Et nous crevons d’envie de revenir en France ! Donc à très bientôt !

DR LIVING DEAD Press_Photos_08