eclipse-monumentum

Si naguère Eclipse proposait des albums sans nul doute qualitatifs, mais peut-être un peu trop gentillet pour certains irascibles, ici, on repère une volonté de durcir, (en douceur quand même), le ton. N’allons pas plus vite que la musique cependant, car le groupe conserve l’image qu’il s’est forgée jusqu’alors, et c’est très bien ainsi. Vont donc bon train les chansons très catchy et les mélodies à foison, mais toujours ponctuées par quelques riffs vraiment entraînants le tout porté par la voix charismatique d’Erik. Les bonnes surprises de cet effort sont incontestablement : « Blood Enemies » avec son solo d’une minute d’entrée de jeu et des couplets qui ne sont pas sans rappeler Coverdale, « Wide Open » dont certains passages ne sont pas sans m’évoquer la B.O. de Saw (mais je doute que ce soit intentionnel), « Breakdown » et ses accents blues/country à la guitare sèche dans l’intro mais nerveux ensuite, c’est LE tube de l’album. En gros et en gras dans le texte : nous sommes, une fois encore, face à un excellent effort de la part d’Eclipse, qu’on se le dise !

[Aurélie P.Lawless]

ECLIPSE
Monumentum

Fermer le menu