gehennah

Reformés pour la seconde fois en 2011, les Suédois (à ne pas confondre avec leurs voisins Black Metalleux norvégiens de Gehenna) nous avaient offert l’EP Metal Police en 2014, suivi d’une version extensive de celui-ci en 2015 incluant plusieurs vieux classiques et faces B du groupe, mais Too Loud To Live, Too Drunk To Die est bel et bien la nouvelle et quatrième galette de Gehennah, après plus de vingt ans dédiés à ses idoles : Venom, Mötorhead, etc. La chanson « Still The Elite » et sa ligne de basse semblent d’ailleurs avoir été écrites pour Lemmy (R.I.P.). Notre bande de lascars joue toujours sans effet ni grosse prod’, privilégiant l’énergie brute et directe du Metal old-school et perpétuant l’esprit du début des années 80. Rien de fraîchement original chez Gehennah, mais le simple fait que cet album soit le premier depuis 1997 mérite d’être arrosé !

[Seigneur Fred]