Le Graspop Metal Meeting a célébré son 20ème anniversaire comme il se doit. Malgré la concurrence de plus en plus vive des autres festivals Metal – Hellfest (France), Bang Your Head (Allemagne), Download (Angleterre) – sa popularité n’a cessé de croître au fil des ans. Si la première édition avait accueilli quelque 10 000 personnes en 1995, plus de 150 000 festivaliers sont venus faire la java sur la plaine de Dessel cette année. De jeudi à dimanche, une petite centaine de groupes se sont succédés sur cinq podiums, pour une affiche musicale à nouveau très disparate.

Graspop - SlashAvec ses Conspirators et un Myles Kennedy particulièrement bien en voix, Slash a délivré vendredi un hard-rock traditionnel mais efficace, en glissant au passage quelques tubes des Guns N’ Roses (« Nightrain », « You Could Be Mine » et « Paradise City »). Autre transfuge des Guns NRoses présent au Graspop : le claviériste Dizzy Reed, qui a humblement ouvert le festival avec son groupe The Dead Daisies. Beaucoup de passion déployée aussi pour Body Count et son leader Ice-T, qui tire toujours son épingle du jeu sur scène.

Toujours, Kiss a célébré son quarantième anniversaire en proposant les plus grands classiques de son répertoire (« Detroit Rock City », « Love Gun », « I Was Made For Loving You », « Rock And Roll All Nite »…). Effets pyrotechniques, bras hydrauliques ou canons à confettis, le show, sans égal, a obtenu une approbation on ne peut plus unanime.

Marilyn Manson finissait la soirée dans un style minimaliste, mais le garçon n’a rien pu faire après l’ouragan Kiss.

Graspop - Creatures Of The NigthPlus aucun ticket n’était disponible pour le samedi, une première dans l’histoire du festival ! Les monstres de Slipknot ont fait exploser l’applaudimètre : il fallait voir ce public massé devant la scène, s’asseoir et se lever comme un seul homme à l’appel de Corey Taylor ! Le même jour, Korn jouait l’intégralité de son premier album, un concert entre rock pur et pop iconoclaste, tandis que Judas Priest nous réservait une véritable leçon de heavy metal en délivrant avec le sourire des titres d’anthologie comme « Victim Of Changes » ou « Beyond The Realms Of Death ». Signalons aussi  le show magnifique d’efficacité et d’énergie d’Alice Cooper : à 67 ans, le bougre reste une bête de scène et surtout, un véritable hard-rocker dans le corps et l’esprit, pas près de se ranger des voitures !

Life Of Agony, My Dying Bride, Lacuna Coil, Marduk et God Seed se sont montrés agréablement convaincants, puisque les moshers, headbangers et autres thrashers ne sont pas restés inactifs aux premiers rangs. En revanche, Thunder et Cavalera Conspiracy n’ont pas donné la pleine mesure de leur talent, les deux formations ne recueillant des applaudissements que par estime et respect de l’assistance.

Graspop - Plaine de Dessel

Dimanche, 50 000 hardos assistaient aux prestations de Within Temptation et Faith No More, de retour après une absence de 18 ans. Motörhead a lui aussi assuré sa part du boulot grâce à un final explosif (« Ace Of Spades », « Overkill »…) qui a rappelé les plus belles années d’une carrière qui semble désormais sur le déclin, à l’image de Lemmy particulièrement aminci à la suite de ses ennuis de santé. Enfin, les Scorpions ont servi l’indispensable (un petit « Blackout » dans oreilles, ça ne fait de mal à personne !) et un medley pour combler les fans de la première heure (« Top Of The Bill », « Steamrock Fever », « Speedy’s Coming » et « Catch Your Train »). Une belle apothéose pour le G.M.M. 2015 ! 

[Texte et photos : Philipe Saintes]

GRASPOP METAL MEETING
Dessel, Belgique 18-19-20 et 21 juin 2015 – 20ème édition

Fermer le menu