Hatebreed The Divinity Of PurposeQuatre ans après l’honnête For The Lions, suivi de l’album éponyme qui s’avérait plus Metal que Hardcore, Hatebreed pratique toujours son crossover puissant et renoue avec ses racines Punk / Hardcore. La fraîcheur qui commençait à faire défaut sur disque refait surface. « Put It To The Torch » met d’emblée le feu de manière classique mais ô combien efficace. Pas de réelle surprise à ce stade, mais très vite les rythmes changent et les riffs assassins laissent la place à des accélérations Punk (« Indivisible ») et des chœurs Hardcore (« Own Your World », « Nothing Scars Me »). La chanson-titre de l’album, avec sa basse en intro et la rage de Mr. Super Jamey Jasta, est un futur hymne groovy et fédérateur. Ce véritable leader sort toutes ses tripes, s’époumonant sur chaque nouveau brûlot. Un futur classique qui rassemblera Hardos et Coreux dans le pit.

 

[Seigneur Fred]

Hatebreed
The Divinity Of Purpose

Fermer le menu