HEGEMON
Initium Belli (EP)

Autoprod.
Black Metal
★★★★✯

HEGEMON INITIUM_BELLI_COVER

Toute histoire a un commencement et une fin. Et si l’on a cru un tant soit peu à la fin de la formation montpelliéraine après l’album Contemptus Mundi (2008) et le long silence discographique qui s’en suivit, Hegemon était revenu de belle manière sur le front Black Metal avec The Hierarch il y a maintenant trois ans. Alors quoi de mieux à présent que de revenir sur la genèse d’un des leaders de la scène française (leader bien trop discret à notre goût) à travers cet EP cinq titres de fort bon aloi ? Célébrant les vingt-ans de la première démo du groupe, Initium Belli comprend trois anciens titres spécialement réenregistrés pour l’occasion au WSL Studio (Nordjevel, In The Woods, Himinbjorg…) dont le très rare « A.A. » en ouverture des hostilités. Sur un rythme effréné et doté de breaks fracassants, ce premier morceau donne clairement le ton avec son riff très incisif évoquant le meilleur de Marduk et le chant belliqueux de Nicolas Blachier alias « N » (Your Shapeless Beauty : à quand un nouvel album ?!). Puis les presque désormais classiques « Dawnbringer » et « Howling Silence » qui figuraient communément alors sur les deux premières démos d’HegemonRape the Banner of Light (1997) et Still Raping After All These Years (1998) parues sur K7, marquent la fin d’une époque : celle du tape trading mais la production sonore très actuelle ravivent un Black Metal toujours venimeux et étincelant. Nous avons droit ensuite à un inédit tiré des sessions de l’excellent The Hierarch à l’intro atmosphérique, vite rattrapée par un riff plutôt dissonant sur « La Mélancolie de l’Abîme ». Les méandres de ses sept minute quatorze montrent un visage plus nuancé et mature (superbes chœurs au chant clair et guitares acoustiques) mais toujours aussi sombre d’Hegemon. Enfin, coup de grâce finale et jolie surprise avec la reprise du classique d’Immortal, « Unsilent Storms in the North Abyss » tiré du Pure Holocaust des célèbres Norvégiens, nous rappelant ainsi superbement d’où vient le groupe français. Maintenant, ce qu’espèrent les fans en 2018, c’est un nouvel album studio accompagné d’une tournée digne de ce nom en compagnie pourquoi pas d’un autre ténor du Black Metal européen, et des participations à plus de festivals cet été. 

[Seigneur Fred]