Avec plus de 3 millions de vues sur Youtube pour leur live Lifa, Heilung a su conquérir le cœur et les oreilles des auditeurs en recherche de transe et autres voyages spirituels. Pour ce second opus, la part belle est donnée au féminisme, la chanteuse Maria Franz proposant son talent sur la quasi-totalité des compositions. Heilung a mûri et cherche également à se démarquer par des nouvelles sonorités encore jamais exploré par le groupe. Des titres plus posées, comme « Othan », viennent offrir un moment de grâce, servit sous la houppette de légendaires poèmes Islandais. Loin de Wardruna, l’imagerie que Heilung circulera après la sortie de Futha sera très certainement prise bien plus au sérieux. On ne parle pas de pagan ou de folklore, mais d’humains et de relations. Les morceaux, malgré un tempo plus soft, possèdent chacun une part de mystère, de questions laissés sans réponse. Sans être sans défaut, le travail effectué par Heilung abouti sur un album riche, de qualité (mix, chœurs, choix des instruments). Le voyage ne s’arrête pas à la simple écoute de Futha. Voir Heilung en concert est une partie obligatoire si vous souhaitez obtenir de nouveaux frissons.

[Jérémie Bénnard]

Folk
Season Of Myst
★★★★☆

HEILUNG
Futha

Fermer le menu