Ça semble toujours un peu cliché, mais l’essence même du doom se marie toujours avec des ambiances d’automne de fins de journée, voire tôt le matin avec cette petite couche de brume qui se confond avec la cime des arbres d’une grande forêt (Référence à Chasse Et Pêche épisode 3641). Mais quoi qu’il en soit, pour cet album de Hooded Menace, tout est vrai : l’image et surtout une très bonne musique. Tout… sauf Chasse et Pêche bien sûr…    

[Entretien réalisé  par Guillaume Gautier-Boutoille – Photo : DR]

hooded

Hooded Menace est de retour avec ce nouvel album « Darkness Drips Forth », c’est un peu votre « Lost Paradise » non ?

Et bien, il est vrai que nous adorons ce premier album de Paradise Lost, et nous lui devons beaucoup. En revanche, là où je ne suis pas trop d’accord avec toi, c’est que, sans manque de respect, « Lost Paradise » est un album qui a une approche plus primitive que la nôtre. Mais c’est quand même une énorme influence pour nous, c’est certain.

Les chansons du nouvel album sont longues, proposent pas mal de différents riffs et plusieurs tempos. J’ai même envi de dire que Hooded Menace interprète une nouvelle vision du doom… 

Hmmmm… Je sais pas… J’ai toujours une vision très critique de ce que j’écris, et pour moi cette écriture est naturelle. Et comme tu l’as constaté, j’essaye toujours de trouver un maximum de riffs différents dans un seul et même morceau et de retranscrire une atmosphère qui lui est propre. Ce n’est jamais une question de quantité mais de qualité. Je pense que nos fans le savent…

Je propose une idée au groupe : pour le prochain album, tu écris un seul titre de 60 minutes. C’est une bonne idée, non ?

Ça risque de faire un peu long, ton affaire ! Mais peut-être qu’un titre de 40-45 minutes pourrait être envisageable… Ça va pas être évident de répartir le morceau entre la face A et B du vinyl, mais bon, on est jamais sûr de rien. Et je pense que cela pourrait faire un bon album… Wait and see…

J’ai pu lire que le groupe est très influencé, pour l’écriture, par la série Espagnole « The Blind Dead »…

Nous avons toujours été sous cette influence, et ce nouvel album ne déroge pas à la règle, et pas mal de titres de Darkness Drips Forth sont inspirés de ce culte du cinéma horrifique Européen. Mais en aucun cas il ne s’agit d’un concept album ou autre chose du genre…

« Hooded Menace » ? Que ce cache t-il sous cette menace masquée ?

Cela fait référence aux morts vivants Knights Templar des films Blind Dead : ils sont masqués et ils sont très dangereux…

Et question planning pour la fin de l’année et 2016, ça donne quoi ?

Pour 2016 c’est encore un peu tôt pour te le dire, mais pour fin 2015 on va aller jouer au Finnish Old School Death Metal Festival en Finland, avec pas mal de bons groupes comme Demilich, Lubricant et Rippikoulu, en Décembre on va faire notre European Tour avec Mourning Beloveth et Shores Of Null, on va jouer en République Tchèque, Hollande, Pologne etc… Et peut-être que l’année prochaine nous enregistrerons un nouveau split-EP, on vous en dira plus prochainement…

Retrouvez la chronique de Darkness Drips Forth  en cliquant ici.

HOODED MENACE
« Promenons nous dans les bois… pendant que le Doom est là ! »

Fermer le menu