Cover

C’est bien joli de se moquer des groupes de metal, mais si c’est pour leur faire concurrence ensuite, le procédé est totalement déloyal. D’accord, les imitations de ce comédien américain sont excellentes, Metallica en tête. Elles ont fait rire James Hetfield et même légèrement sourire Lars Ulrich. Et OK il chante plus que correctement, bien que manquant un peu de caractère. Un comble. Bon, on admettra aussi que les compos tiennent la route, à défaut d’être originales. Mais l’alibi de l’humour ne suffit pas à faire oublier le sacrilège qu’il commet en singeant ainsi une musique qui se doit de rester sérieuse, voire austère. Même avec la complicité de Brian Johnson, on peut douter en outre que Jim Breuer bénéficiera de la même cote de sympathie que Tenacious D, dont l’amour sincère du metal n’est plus à démontrer. Le pire, c’est qu’après deux ou trois écoutes, cet album trop bien ficelé vous laisse même l’impression qu’il ne s’agit pas d’une grosse farce à la « This Is Spinal Tap », mais d’un vrai bon album de heavy mélodique. Lui fait ça en s’amusant alors qu’aux autres il a fallu des années de dur labeur. En fait, c’en est presque triste (pfff)… 

[Jean-Pierre Sabouret]

 

JIM BREUER AND THE LOUD & ROWDY
Songs From The Garage

Fermer le menu