L’ancien chanteur d’Entombed s’en est allé… Atteint d’un cancer incurable des voies biliaires annoncé l’an passé, l’artiste suédois Lars-Göran Petrov au sourire éternel est décédé le 08/03/2021 à l’âge de 49 ans malgré un traitement de chimiothérapie pour essayer de contrôler ce mal. Décidément, quelques mois à peine après le décès précoce du guitariste finlandais Alexi Laiho (Children of Bodom), la famille du Métal (scandinave, mais aussi internationale bien entendu) est de nouveau en deuil…

=> Retrouvez la dernière interview de LG Petrov donnée à METAL OBS avec ENTOMBED A.D. en septembre 2019 ci-après :
https://www.metalobs.com/entombed-a-d-power-tripes-a-la-suedoise/

Lars Göran Petrov (R.I.P.) : tu t’es battu jusqu’au bout, mec !

D’abord batteur au sein de Morbid, puis chanteur du groupe culte et éphémère Nihilist qu’il rejoint de 1988 en 1989 en même temps qu’un certain bassiste Johnny Hedlund (futur leader d’Unleashed), LG Petrov participa ainsi à ce qui allait devenir la légende Entombed au côté de Nicke Andersson (batterie), Alex Hellid (guitare) et Ulf « Uffe » Cederlund (guitare). Entombed contribue alors à la naissance et l’ascension du Death Metal suédois au début des années 90 avec ce son made in Stockholm. LG Petrov va ainsi inspirer de très nombreuses formations européennes de Death Metal par son grain de voix unique grâce à des albums devenus rapidement des classiques comme Left Hand Path. Il ne prit pas part cependant au second album Clandestine (chant assuré par le batteur Nicke). Par la suite, Entombed évoluera dans le courant des années 90 vers un Death’n Roll, avec donc des sonorités plus Rock/Stoner intégrées à son Death Metal de base. Las d’attendre le guitariste & cofondateur Alex Hellid qui ne vient plus aux répétitions, L-G (pour les intimes) et ses compères d’Entombed du moment décident alors de continuer l’aventure en 2014 sans Hellid. Les gars voulaient repartir tourner, donner des concerts, et enregistrer des albums mais c’était bien sur scène qu’Entombed prenait tout son sens pour lui comme il nous le confia par téléphone en 2013 lors du début de la promotion de l’album Back to the Front, puis en face-à-face en 2014, album qui parut finalement sous le nom d’Entombed A.D. pour des raisons juridiques (Alex Hellid ayant conservé les droits du nom Entombed après décision juridique du tribunal de Stockholm malgré un appel). Live, Entombed A.D. continua donc d’être dévastateur sur scène et publiera pas moins de trois albums comme prétexte à partir en tournée et faire la fête : Back to the Front (Century Media/2014) ; Dead Dawn (Century Media/2016 ) et l’ultime Bowels of Earth (Century Media/2019) pour lequel nous nous étions entretenus encore avec le chanteur suédois en 2019.

LG Petrov eut aussi quelques side-projects dont Comecon qui ne publia pas qu’un split EP avec Merciless, et un seul album, Megatrends in Brutality, avec lui au micro (les deux autres albums furent enregistrés avec Martin van Drunen puis Marc Grewe). Plus tard, il évolua dans l’excellent groupe de Death Metal suédois Fireborn, rapidement rebaptisé Firespawn, avec le guitariste Fredrick Folkare (Unleashed), Victor Brandt (ex-Entombed, ex-Entombed AD, Dimmu Borgir (live) que nous avions interviewé au moment du véritable lancement du groupe en 2015), Alex « Impaler » Friberg (ex-Necrophobic, Naglfar (live)…) et le batteur Matte Modin (Defleshed, ex-Dark Funeral, Raised Fist…). En parallèle d’Entombed A.D. donc, Firespawn sortit trois albums studio successifs de qualité croissante : Shadow Realms (Century Media/2015) ; The Reprobate (Century Media/2017) ; et Abominate (Century Media/2019)

=> Ci-dessous, un agréable souvenir personnel durant l’été 2014 après une interview avec le groupe suédois au complet Entombed A.D. dont Lars-Göran Petrov (ici tout à droite à côté du grand brun Victor Brandt) au Festival Motocultor à St Nolff (France). Cette après-midi du vendredi 15 août 2014 fut relativement arrosée backstage avant leur show en soirée précédent celui des Allemands de Kreator… Outre la carrière musicale de LG Petrov, nous retiendrons de l’homme une extrême gentillesse ainsi qu’une disponibilité permanente envers Metal Obs et autres médias passés (radio, etc.) depuis sa rencontre en 1997 lors de la promotion de l’album To Ride, Shoot Straight and Speak the Truth dans la période faste Death’n Roll d’Entombed.
Rest in peace, Lars.

[Seigneur Fred]