Auteur d’une discographie assez conséquente pour un groupe alternant entre parties instrumentale et morceaux calibrés pour la scène, le dernier album des Allemands, intitulé Trips, vous laissera peut-être sans voix.

[Entretien avec Florian Füntmann (guitare) par Loïc Cormery – loic@metalobs.com]

Hauschild-Fotodesign, BFF

Peux-tu présenter Long Distance Calling pour les lecteurs de Metal Obs’ ?
Nous sommes un quator et nous essayons d’envoyer le bois le plus fort et le plus loin possible. Nous sommes très fiers de présenter notre nouvel album, Trips, et nous espérons que vous apprécierez également. Il est sorti fin avril, alors courez dès maintenant chez votre disquaire préféré ! En ce qui concerne le style, je pense que l’on est un bon groupe de post rock.

La cover est superbe. C’est toi qui l’a réalisée ?
Tout à fait. Je voulais quelque chose qui soit différent de ce qui se fait actuellement. En ce moment, on voit des pochettes assez bizarres, dans pas mal de styles différents. J’ai trouvé cette idée bien en adéquation avec l’esprit du groupe et des paroles que Petter a écrites. Il y a une idée de pureté, mais aussi celle de la destruction. Les êtres humains peuvent être glaciaux dans leur comportement, mais leur cœur reste chaud. J’aime bien cette adéquation. Le temps et les éléments de la vie et de la nature sont très présents dans les récits que nous exposons. Prenez le temps d’analyser la pochette, et vous trouverez peut-être ce que je veux dire, le mystère qui s’y cache.

Hauschild-Fotodesign, BFF

Est-ce que ce sont des groupes comme Pink Floyd, King Crimson ou Tool qui t’ont donné envie de faire cette musique ?
Bien sûr, même si j’écoutais déjà ce genre de musique bien avant tous ces groupes. Je crois que c’est en moi. Évidemment, j ‘ai un peu suivi leurs carrières, dont celle de Tool, qui a pris une ampleur considérable ces derniers temps. Pink Floyd reste bien sûr une grande source d’inspiration, même si nous sommes incapables de faire la même chose.

« Flux » est le morceau-phare, l’un des titres les plus marquants de cet album…
Je le pense aussi. C’est un titre très compact, avec une écriture très enrichie. Il y a plein de mouvement dans le morceau, le rythme est assez fracassé et je trouve qu’il a un impact dans sa globalité. On ne se fait pas chier quand on l’écoute, en gros. On peut dire que c’est l’âme de cet album, oui, mais les retours sont également très bons sur le single « Lines ». Nous verrons par la suite les retours de l’album en entier. Nous espérons satisfaire tout le monde.

Retrouvez la chronique de Trips en cliquant ici

LONG DISTANCE CALLING
Dans les tripes

Fermer le menu