Tout droit venu de Finlande, Lost Society est un nouveau groupe de Thrash old-school. Rien de bien original, et pourtant leur premier album Fast Loud Dead, chez Nuclear Blast, est une belle réussite. [Entretien avec Samy Elbanna (chant) par Marine Crepiat – Photo : DR]

ls-groupe

Peux-tu nous décrire votre son ?

Il se compose de riffs rapides de guitare sur une bonne base basse / batterie. Le chant est rauque, agressif et entrainant. Nos morceaux sont énergiques : ils donnent envie d’headbanguer et de lever le poing !

La pochette dessinée par Ed Repka est-elle représentative de l’album ?

Carrément, oui ! Quatre mecs fous allant de ville en ville dans leur tour bus et détruisant tout sur leur passage… La pochette retranscrit bien la rapidité des morceaux et attire l’attention, incontestablement.

Quels sont les thèmes abordés ?

Beaucoup de morceaux parlent d’un monde détruit, en rapport avec le nom du groupe. D’autres parlent de la liberté, d’avoir la possibilité de faire ce que tu veux. D’autres encore ont juste des paroles fun.

 As-tu l’impression d’assister au retour en force du Thrash des années 80 ?

Oui. Ce courant est le meilleur des années 80. Les musiciens de l’époque savaient jouer avec style. On vient de cette école, et on veut retrouver cette énergie aujourd’hui !

Lost Society
Fan des années 80

Fermer le menu