LOUDBLAST
III Decades Live Ceremony

Listenable Records/Pias
Death/Thrash Metal
★★★✯✩

LOUDBLAST III Decades Live Ceremony cover

« Quoi ? Encore un live de Loudblast ?! » vous direz-vous à la lecture de cette chronique… La réponse est oui et en même temps non, car c’est bien plus que ça. Après tout, on n’a pas tous les jours, non pas vingt, mais trente ans ! III Decades Live Ceremony marque en effet le trentième anniversaire des Louds d’une manière plutôt spéciale puisqu’il a été enregistré avec des caméras multi-angles au pays de la Ch’tite famille, précisément à l’Aéronef de Lille, un jour d’avril 2015, lors d’une soirée mémorable en compagnie d’autres groupes de renom (Crusher, Black Bomb A, Benighted, Anaal Nathrakh et Samael). Ce sont d’ailleurs les tôliers du Death/Thrash Metal français qui clôturèrent alors les festivités entourés de leurs potes de tournée (Black Bomb A, Benighted) présents sur la Brutale Coalition Tour comme en témoigne en bonus vidéo le sympathique « Rombas » (reprise live du célèbre « Refuse/Resist » de Sepultura) avec ses percussions interprétées par une multitude de guests sur scène. Côté setlist dans cette cérémonie live, que du lourd avec les principaux classiques du quatuor lillois : deux titres de l’indémodable Fragments, bien sûr les éternels « No Tears To Share », « Subject to Spirit », « Cross The Threshold », etc., deux extraits de l’énorme Burial Ground mais aussi un plus rare « Disquieting Beliefs » tiré de Disincarnate. Notons la présence du guitariste d’Agressor, l’excellent Alex Colin-Tocquaine, sur « Black Death » qui figurait sur le fameux split de 1987 Licensed To Thrash avec Agressor justement… Outre divers bonus de coulisses en tournée regroupés dans la partie « Secret Rituals », bonus plus ou moins intéressants (la réflexion lucide en voix off de Stéphane Buriez sur le documentaire 23h/24 (On the road) et plus ou moins bien filmés (les dispensables et trop courtes « ‘Frozen Moments Between Life and Death’ Recordings Sessions » captées quelque part dans un studio de Sologne…), les fans se régaleront des clip vidéo captés live à droite à gauche, et des deux showcases privés donnés chez l’habitant en remerciement aux donateurs du crowdfunding pour la nouvelle tournée au côté de Death (DTA) en 2015, ainsi qu’un set de warm up dans le bunker de Buriez & Coquerel. On aurait toutefois aimé découvrir les un an et demi de travail sur leur dernier chef d’œuvre studio Burial Ground, dommage. Second petit regret également dans ce live anniversaire, c’est l’artiste Eliran Cantor (Testament, Hatebreed…) et non l’habituel Bolek Budzyn qui a réalisé l’artwork de ce tout de même superbe coffret. En résumé, sur la version standard de ce quatrième live officiel du groupe français, on retrouve donc un CD live + sa version DVD agrémentée des bonus « Secret Rituals », mais nous vous recommandons chaudement la version limitée à 500 exemplaires (s’il en reste encore à cette heure !) qui, en plus des goodies de rigueur, vous livrera son précieux sésame : la première démo de Loudblast ainsi que leur tout premier enregistrement live ! Indispensable et culte dans toute discothèque metal française qui se respecte.

[Seigneur Fred]