MARS-RED-SKYA l’heure du « Made In France » à tout va et de la recherche de la Nouvelle Star (de Rock ?), voici tout simplement Mars Red Sky avec son second effort longue durée, trois ans après un premier album éponyme remarqué qui fut suivi d’un EP, Be My Guide, paru il y a tout juste un an. Fort de nombreuses expériences live, ce trio bordelais s’inspire de ses pères (Led Zeppelin, Black Sabbath, Kyuss avec qui ils ont déjà foulé les planches en festival…) et propose un magma de rythmiques lourdes, de précieux riffs fumants, et de longues envolées psychédéliques (« Hovering Satellites » où l’on a la tête dans les étoiles) tout en intégrant avec brio des éléments plus personnels (le chant clair assez envoûtant du guitariste Julien Pras) et expérimentaux (influences progressives, pop (?!) comme sur « Holy Mondays »). Sombre, lourd, et délicieusement gorgé d’un feeling old school, Stranded In Arcadia confirme le génie de nos Français à voir absolument au Hellfest 2014.

[S. Fred]

MARS RED SKY
Stranded In Arcadia

Fermer le menu