mercylessEn 1977, Bon Scott proclamait « Let There Be Rock » ! En 1992, date de parution de ce premier album de Mercyless, cette formation du pays de la Tarte Flambée, aurait pu clamer haut et fort « Let There Be Death » ! Ce fut chose faite à la publication de « Abject Offerings » qui mettait les pendules à l’heure avec cette pierre angulaire de l’underground Death Metal made in France. Au début des 90’s, dans notre beau pays dirigé aujourd’hui encore par une belle brochette de saucisses (pas de Strasbourg celles-ci), Loudblast, Massacra, Agressor, No Return et Mercyless proposaient un genre estampillé Label Rouge, dont chacun de ces groupes possédaient leur propre son, produits par des gentlemen du médium creusé de renom (Scott Burns, Colin Richardson, Markis Marquy (batteur de Coroner à l’époque) entre autre). En 2014, Great Dane Records réédite cette perle du patrimoine métal Français, nouvelle pochette, format digipack, et son digne du crépitement savoureux d’un baeckeofe préparé avec amour et finesse ! Les influences du groupe ce font déjà sentir du côté de Death, Cannibal Corpse, et permettaient à Mercyless de mettre non pas un pied mais tout son talent et sa passion dans le grand chaudron bouillonnant du Death Metal avec un grand D ! A cette époque, la technique du groupe ne faisait pas rigoler et les clins d’œil à Chuck Shuldiner et Rick Rozz ce faisaient nombreux ! Mais bien au-delà des références, la musique de nos Alsaciens laissait apparaître la brutalité, la rage et une affirmation qui allait elle aussi donner l’envie à des fans de monter leur groupe. Du haut du Mont Sinaï, Mercyless pourrait trôner avec LE commandement, la tablette ultime gravée dans la fois la plus indestructible : Abject Offerings !

[Guillaume Gautier-Boutoille]

 

MERCYLESS
Abject Offerings

Fermer le menu