MOTÖRHEAD
No Sleep ‘Til Hammersmith
Heavy/speed metal live culte
BMG

La quarantième anniversaire d’un tel album live est largement digne d’être célébré en cette période de retour des concerts. Pour ce faire, rien de tel que la sortie de la réédition du célèbre No Sleep ‘Til Hammersmith pour marquer le coup et rappeler aux fans que la bande à Lemmy étaient (et demeureront à jamais) assurément les rois du hard rock ! C’est une compilation de plusieurs shows à travers l’Angleterre qui constitue cet album de légende, avec pas moins de soixante-et-onze morceaux (mais plusieurs similaires mais dans des versions live différentes) rythmant ainsi ce monument du heavy/speed metal, avec fureur, sueur, bruit, et passion !

Imaginez-vous au beau milieu d’une foule de passionnés à l’aube des années 80, dans une Angleterre déjà bien éveillée au rock. Motörhead, un groupe au sommet de sa gloire, déjà considéré comme culte, qui délivre sur scène un hard rock rapide et bouillonnant devant des fans tout autant enflammés que le groupe et la musique jouée. Tel est No Sleep ‘Til Hammersmith, une compilation de plusieurs lives anglais tous autant mythiques les uns que les autres. Le public varie parfois, mais la même ferveur pour le rock se ressent à chaque morceau. La musique délivrée par ses musiciens de légende est passionnée, furieuse et nous donne pas d’autre choix que de bouger frénétiquement au rythme des riffs et de l’unique voix de Monsieur Lemmy Killmister (R.I.P.). Cet album live commence fort : c’est le classique « Ace of Spades » qui ouvre le bal d’une main de maître. Les morceaux s’enchaînent mais ne perdent néanmoins pas en intensité malgré les soixante-et-onze morceaux présents sur cette réédition anniversaire. Motörhead sait nous faire bouger mais un tel live témoigne bien plus de sa hargne et de sa violence que n’importe quel album studio. No Sleep ‘Til Hammersmith reste une grosse claque, donnant véritablement envie de voir de nos propres yeux ces concerts d’anthologie. [Emma Hodapp].