[Texte et photos : François Capdeville]

Perturbator, un des maîtres de la Synth Wave, a délivré un show implacable dans la belle salle du Trianon à Paris. En ouverture, Dan Terminus envoie une rétro wave hynotique et tabassante. Il est 20h00 et le public est déjà chaud. 30mn d’attente, le temps de se recharger en bière et d’observer le public. Beaucoup de métalleux ce soir… Mais pas que. Des jeunes, et des moins jeunes. Des vestes à patchs, mais aussi des goths, des electro kids. Un public assez féminin également. La synth wave serait-il le chaînon manquant entre black metal, gothic wave et electro dark ? Pas le temps de répondre à la question car voilà notre jeune James Kent, aka Perturbator, sur scène. Il se fait désormais accompagner par une batterie apocalyptique. Le show démarre et ne prendra fin que deux heures plus tard après avoir emmené tout son public au royaume d’Hadès.

Perturbator : Veni, Vidi, Vici

Fermer le menu