SULPHUR AEON The-Scythe-Of-Cosmic-Chaos-cover
Voici un redoutable challenger à la fois pour Behemoth et Belphegor. Révélé en 2015 chez nos confrères allemands de Rock Hard sur une compil’, Sulphur Aeon possède déjà deux solides albums à son actif : le remarqué Swallowed By The Ocean’s Tide (2013) et le plus inégal Gateway To The Antisphere (2015). Son troisième méfait pourrait bien faire trembler certaines formations établies sur la scène Death/Black Metal européenne. « Deutsche Qualität » oblige, la musique très professionnelle de ce jeune quintet originaire de la Rhénanie-du-Nord–Westphalie vous clouera d’abord au mur avec sa production carrée savamment orchestrée en studio (un peu trop même), avant de vous crucifier sur place à l’aide de ses riffs en béton armé et nombreux soli malsains. Sachant varier le tempo avec intelligence au lieu de balancer des blasts beats à foison comme c’est souvent légion dans le genre (le faux rythme de « The Summoning Of Nyarlathotep »), nos Allemands déploient sur The Scythe of Cosmic Chaos une énergie si puissante et occulte à faire pâlir Helmuth de Belphegor (l’énorme « Veneration Of The Lunar Orb »). A l’instar des Autrichiens, les mélodies ne sont pas en reste grâce à de superbes soli interprétés avec finesse, aux influences parfois Death/Black scandinave. Certains passages techniques et épiques rappellent ceux des Américains de Nile (« The Oneironaut (…) »), voire les dieux déchus du Death Metal, Morbid Angel (« Yuggothian Spell » proche d’un « God Of Emptiness » avec ses breaks et son chant clair à la David Vincent). S’il manque encore de la personnalité sur ce troisième essai, un fort potentiel doublé d’un savoir-faire indéniable ressortent cependant. Reste à confirmer en live. [Seigneur Fred]

 

2

SULPHUR AEON
The Scythe Of Cosmic Chaos

Fermer le menu