TALLAH
Matriphagy
Néo Metal
Earache Rec.
★★★☆☆

Tallah est présenté comme le renouveau du Néo Metal, mais qu’en est-il vraiment ? Que ce soit au niveau du son ou de la structure des compositions, impossible de ne pas penser à Slipknot et à Korn, références assumées par le groupe. L’ajout de solos de guitares sur « Placenta » ou « The Silo » n’est certes pas commun pour le style, mais, que ce soit dans l’utilisation de scratchs, l’intro de « The Silo » ou le gimmick de « We, The Sad », tous les deux déjà entendus, il pourra être reproché aux Américains de vouloir imiter (en bien) leurs idoles. Alors oui, Justin Bonitz a des qualités indéniables au chant et le jeu de Max Portnoy, digne héritier de son père, déchire tout. Pas évident donc de se faire une opinion bien tranchée. Les plus jeunes auditeurs trouveront ce groupe plein d’audaces et de talent. Tandis que les plus anciens préféreront se réécouter un bon vieil Iowa ou Follow The Leader. [Norman Garcia]

TALLAH : Matriphagy

Fermer le menu