Tankard-RIB-ArtworkLe culte de la bière reviens dans nos pubs et nos platines ! Deux ans après la sortie en 2012 de A Girl Called Cerveza les Kings Of Beer de la Ruhr pointent le bout leur choppe avec un R.I.B (Rest In Beer) quelque peu discutable… Car malgré l’entrain et la passion de Tankard à distiller (c’est le bon mot) un thrash groovy depuis 1982, l’album chroniqué dans ces lignes rappelle… le précédent ! Et oui, même prod, même son général pour tous les instruments, on a l’impression (ou la pression, ouarf ! ouarf !) d’écouter des morceaux identiques à l’album d’avant, dommage ! A croire que ce disque a été enregistré peu de minutes après le bouclage de A Girl Called Cerveza (et pourtant c’est un fan de longue date du groupe qui vous écrits) ! Mais bon, le groupe à peut-être jugé utile de proposer un album dans la lignée de son prédécesseur dans le but de rencontrer un succès parallèle, qui sait ? Mais attention, l’album est honnête et vous aurez votre dose de riffs thrash sans problème et de refrains accrocheurs qui restent en tête, du Tankard quoi ! Don’t worry ! A noter que pour l’artwork, c’est le savant fou de Chemical Invasion (1987) qui fait son come-back et est bien décidé à détruire la Space Beer chère à Tankard ! Bon après quoi, votre chroniqueur a une petite soif et va aller s’en jeter un p’tit (de fût) dans le bar du coin en écoutant bien évidemment ce nouveau disque de Tankard qui vous fera passer un bon moment. Pas contrariant déjà le gars… Tavernier !!!

[Guillaume Gautier-Boutoille]

TANKARD
R.I.B (Rest In Beer)

Fermer le menu