The Amenta
Flesh Is Heir

Listenable / Soundworks
Death / Black industriel
4/5

THE-AMENTA-Flesh-Is-Heir-coverToujours aussi froide qu’une porte de prison, la mixture Death / Black Metal moderne de The Amenta fait mal par où ça passe. Une certaine maturité se dégage à l’écoute de ce troisième album. Les blasts et riffs fusent dans tous les sens et vous scotchent au mur (« Teeth », tiré du EP éponyme), faisant passer The Berzerker pour un groupe de La Nouvelle Star. Quant au chant déchirant du nouveau hurleur Cain Cressall, il assure ! L’évolution majeure concerne les effets futuristes et les samples inquiétants qui, en osmose avec le reste de la musique, rendent les titres presque plus digestes et mélodieux. The Amenta a bien fait de prendre son temps pour peaufiner son nouvel héritage.

[Seigneur Fred]