You are currently viewing THRICE : Horizons/East

THRICE : Horizons/East

THRICE
Horizons/East
Rock alternatif/Post Hardcore
Epitaph Rec.

Thrice a connu ses heures de gloire par le passé proposant des albums redoutables et qui seront à jamais inscrit dans les mémoires des hardcoreux dans les années 2000. Depuis plusieurs années, le son de Thrice a évolué allant du rock planant, aux structures progressives par moment, voire même jazzy. L’album Palm en 2018 continua à s’inscrire dans cette veine en rehaussant le ton des morceaux ici et là. Horizons/East entretient le suspens pour aller encore plus loin et mettre un point d’honneur sur son savoir-faire, c’est-à-dire des mélodies judicieuses et des rythmes intenses.

Ce onzième album traite de : « la tâche humaine de se percevoir à travers les détails, les désastres et les bénédictions en tant que phénomène relationnel sans relâche. », nous explique son chanteur Dustin, influencé comme bon nombre d’artistes par la situation mondiale de la dernière année et demie…

En cela, Horizons/East est un album rare dans le rock sur lequel l’interdépendance est un thème central, peignant un paysage aventureux et de luxure. Elaboré avec l’aide du producteur Scott Evans, celui-ci a su également y mettre en lumière les instants d’émotions avec le groupe lui-même.

Le premier single annoncé a été « Scarvangers ». Son ton est sombre et complexe par des grooves de guitares et de batterie. Les paroles, quant à elles, nous mettent au défi de discerner les problèmes et les informations qui nous lient par rapport à ce qui se désintègre et se détruise autour de nous.

Dustin Kensrue nous dit que : « La chanson n’est pas non plus une chose du passé. Les visions toxiques du monde sont retranscrites à travers ce morceau. J’ai habité une fois ce monde dans ces visions et en vérité beaucoup de gens que j’aime sont toujours à cet endroit et moi j’ai réussi à sortir de ce cauchemar ! ».

Avec Horizons/East, Kensrue et ses acolytes abordent avec franchise et courage des arrangements fragiles et forts à la fois. Sans renoncer à l’énergie et à leur hargne de leurs précédents albums, le groupe nous livrent une œuvre profondément méditative, qui sert d’appel musical à l’attention quotidienne.

Thrice semble toujours impatient de sortir de sa zone de confort, ne sachant jamais où leurs pieds atterriront, et ce nouvel album ne fait pas exception. Horizons/East est une bande-son pour un rêve plus profond. [Loïc Cormery]