TRIPTYKON WITH THE METROPOLE ORKEST
Requiem (Live at Roadburn 2019)
Dark Metal symphonique
Century Media/Sony Music
★★★★☆

1987 : « Rex Irae (Requiem) » sur l’avant-gardiste Into The Pandemonium de Celtic Frost. 2006 : « Winter (Requiem, Chapter Three : Finale) » sur l’énorme Monotheist. Il nous manquait donc une pièce du puzzle : la seconde et majeure partie du fameux Requiem imaginé dès 1986 dans l’esprit de Tom G. Warrior du temps du Frost, et quelle pièce ! Ce nouveau morceau totalement inédit baptisé « Grave Eternal » dure 32’28 mn. Rien que ça ! S’intégrant parfaitement dans les orchestrations contemporaines du Dutch Metropole Orkest après le tragique « Rex Irae » en ouverture où l’on retrouve au chant féminin non pas Claudia-Maria Mokri présente sur Into The Pandemonium, mais l’artiste tunisienne Safa Heraghi qui apporte ce vent de fraîcheur comme à l’époque, nous découvrons ce « Grave Eternal » à moitié instrumental avec ses longues parties symphoniques, son délicieux chant féminin presque dissonant et les quelques interventions de Tom Gabriel Fischer, laissant le champ libre au guitariste V. Santura (Dark Fortress) pour s’exprimer à travers un solo très aérien, très Gilmourien qualifierons-nous même, suivi d’un break sombre et planant amenant progressivement vers une fin plus Heavy et décadente avant d’enchaîner sur le sépulcral « Winter » tiré de Monotheist, pour la première fois ici interprété sur scène. Néanmoins, il manque un petit quelque chose à cette première, l’ex-frontman de Hellhammer, très sincère, s’effaçant quelque peu devant l’orchestre quand il faut, certes, délaissant la guitare au profit du chant et de son précieux collègue V. Santura, mais toujours proche de sa bassiste Vanja Šlajh, comme pour mieux se recueillir dans cette cérémonie devant des spectateurs très attentifs. En effet, la grande mélancolie qui règne tout du long vient rendre hommage à l’ancien bassiste de Celtic Frost et Hellhammer disparu le 21/10/2017… Ce tant attendu Requiem de Celtic Frost sort enfin dans sa totalité aujourd’hui en 2020, de manière live dont c’était là le but artistique initial de son auteur, sous le nom de Triptykon par contre dans la mesure où c’est bel et bien ce line-up actuel qui le présenta en 2019 au public néerlandais lors du Festival Roadburn avec son excellent nouveau batteur Hannes Grossmann (Alkaloid, Obscura, Hate Heternal…), digne successeur de Norman Lonhard ou d’un certain Reed St Mark… La boucle est donc bouclée pour Tom G. Warrior et les fans, mais aussi pour Martin Eric Ain (R.I.P.) qui peut désormais reposer en paix.

[Seigneur Fred]

=> Interview intégrale de Tom. G. Warrior (TRIPTYKON, ex-CELTIC FROST, ex-HELLHAMMER, ex-APOLLYON SUN) avec nombreux scoops et news à retrouver ici !