UNDEAD False Prophecies cover

Les cinq mystérieux inconnus d’Undead, derrière leurs capuches de Nazgul et autres apparats de la Faucheuse, sont à l’évidence des nostalgiques, musicalement parlant. Mais est-ce suffisant pour réaliser un bon premier album de Death Metal old school à l’heure où la scène revival est saturée ? Désireux de rendre hommage à leurs pairs (Possesed, Morbid Angel, Master, Death, Obituary, Celtic Frost pour le côté sombre et brut, etc.), Undead nous pond là huit compositions solides, directes et sombres, avec en bonus une reprise de Death, « Choke On It ». Les soli de guitares sont judicieusement amenés, le tout dans une production sonore puissante et actuelle qui n’altère en rien l’ambiance et la saveur du style si prisé à la fin des années 80. Quant au chant, il évoque un charmant mélange des voix gutturales de Martin Van Drunen (ex-Pestilence, Asphyx) et de Johnny Edlund (ex-Nihilist, Unleashed). Une galette efficace parmi d’autres.

[Seigneur Fred]