VREID
Lifehunger

Season Of Mist
Black Metal’n Roll
★★★★✩

 

VREID Lifehunger cover

 

Avec un tel nom d’album, il semblerait que les ex-Windir veulent définitivement prendre une revanche sur la vie depuis leur formation tragique sous le nom de Vreid en 2004, et c’est tant mieux ! Trois ans après Sólverv qui faisait référence à leur patrimoine nordique tout en traitant également de la résistance norvégienne locale durant la Seconde Guerre Mondiale, il semblerait que leurs racines scandinaves soient de nouveaux explorées sur Lifehunger comme en témoigne la magnifique intro acoustique « Flowers And Blood ». Vreid a cette capacité de mêler tour à tour le feu et la glace comme sur le très virulent « One Hundred Years » qui vous prend à la gorge d’emblée puis pose un break très Heavy pour laisser la place à un passage Folk de toute beauté avec ses chœurs et enfin repartir comme il est venu, à savoir sur un tempo speed avec un riff bien Black. Puis le catchy « Lifehunger », parfaitement maîtrisé de bout en bout aux riffs vicieux à la Darkthrone ou Sarke, vous fait véritablement taper du pied. On notera la participation intéressante de l’Islandais Aðalbjörn « Addi » Tryggvason (Sólstafir) sur l’aérien « Hello Darkness » qui se fond sans problème dans ce Black’n Roll, suivi de « Black Rites in the Black Nights » dont l’intro rappelle un court instant les voisins suédois de Dark Funeral… La magie opère donc toujours avec Vreid, Lifehunger sonnant organique et devenant vite viscéral (« The Dead White ») même quand il est brutal (« Sokrates Must Die »). Les changements d’ambiances et de tempi marqués par de méchants breaks et ce chant cru en font tout son charme avant de finir de manière épique à la Satyricon (« Heimatt ») mais avec toutefois sa propre identité. Vivement la tournée avec Kalmah cet hiver ! [Seigneur Fred]

 

2