You are currently viewing WHILE SHE SLEEPS : Sleeps Society

WHILE SHE SLEEPS : Sleeps Society

WHILE SHE SLEEPS
Sleeps Society
Metalcore
Spinefarm Rec.

Les Anglais de While She Sleeps formés en 2006 ont savamment évolué sur leur nouvel album, quinze ans après leurs débuts. Le groupe a utilisé avec brio ses influences pour nous concocter une mixture plutôt efficace, donnant naissance à un Métal(core) moderne aux rythmiques groovy qui tabassent depuis trois albums. Sleeps Society, le cinquième du nom, marque une nouvelle étape et se veut même assez surprenant, et bien plus mélodique qu’il n’y paraît… Les rythmiques sont simples (mais pas simplistes) et surtout, particulièrement percutantes. Et le groupe sait varier son propos vu qu’il nous gratifie de changements de tempo intelligemment bien placés, avec des accélérations qui vous prennent à la gorge, avant de repartir vers des assauts bien plus pesants. Comme le disque se concentre sur l’efficacité plutôt que sur la technique, on en fait vite le tour, mais il n’y a pas grand-chose à redire au final, surtout que la forme est parfaite : prod’ sonore qui défonce, instrumentations maîtrisées. Le groupe montre toute sa capacité à pondre des morceaux rouleaux-compresseurs redoutables avec des riffs vraiment entraînants comme sur « Enlightenment (?) », le single « You Are All You Need », le parfait « Nervous» où l’on retrouve le talentueux Simon Neil (Biffy Clyro) ou encore l’énorme « Know Your Worst ». La méchante mandale arrivera sur le titre final « No Defeat for the Brave ». Compact et assumé, Sleeps Society constitue assurément un album capital dans la discographie de WSS qui demeure paradoxalement, et une fois de plus, en constante évolution. [Loïc Cormery]