Album Artwork

Voici un groupe sur lequel nous comptions beaucoup durant ces dernières années, car il est vrai que Yashin évolue bien depuis ses débuts. Troisième album donc pour les Écossais de Yashin, qui balancent un concentré de violence mélodique pendant 38 minutes. Pas grand chose à dire : nous savons que Yashin est très fort dans son domaine pour malmener nos cervicales à coup de refrains dévastateurs, « The Beginning of the End » et « Dorothy Gale » en tête. Si la musique du combo est relativement puissante et directe, elle n’en n’est pas moins très (trop) mélodique et nous savourons à petite dose les envolées du chant se combinant parfaitement aux riffs lisses, très présents. Effectivement, de temps à autre, nous pouvons penser à du metalcore de débutant ou de l’Emo avec tous ces chants clairs trop téléphonés, et malheureusement, tout cela dure un peu trop longtemps pour nous. Yashin est un groupe à part, mais il y a hélas mieux dans le domaine. Mention assez bien !

[Loïc Cormery]

Retrouvez l’interview de Yashin en cliquant ici

YASHIN
The Renegades

Fermer le menu