You are currently viewing ADOPERTA TENEBRIS : Oblivion – The Forthcoming Ends

ADOPERTA TENEBRIS : Oblivion – The Forthcoming Ends

ADOPERTA TENEBRIS
Oblivion : The Forthcoming Ends
Black/Dark Metal
Les Acteurs de l’Ombre Productions

C’est sur une intro lourde et lancinante que s’ouvre lentement mais sûrement ce second album d’Adoperta Tenebris, obscur one man band originaire des Pays de la Loire. Lentement tout d’abord, car ce premier long morceau, nommé « We Were Giants », d’une durée tout de même, démarre vraiment sur un rythme lent et écrasant, presque hypnotique. D’influence essentiellement Black Metal scandinave, on est parfois plus proche d’un Black Doom suicidaire à ce stade, un peu comme le faisaient fort bien jadis les regrettés italiens de Cultus Sanguine avant leur disparition, ou leurs compatriotes de Forgotten Tomb avant leur mutation. Attention cependant, il faut attendre les 3’30 mn pour que les choses s’énervent sérieusement après un break intéressant, car la présence d’un vrai batteur de session studio (en la présence de Äzh (Natremia, Defenestration, Lunar Tombfield) s’avère ici une réelle plus-value (et non d’une programmation sur boîte à rythmes comme bon nombre de one man bands dernièrement, pour des raisons pratiques évidentes car sur ordinateur, on peut tout faire de nos jours !). Sûrement aussi car Adoperta Tenebris n’en est pas à son premier coup d’essai, et avait déjà sorti l’auto-produit Perdition: The Path of Agonies en 2017. Mais avec cette nouvelle signature avec le label nantais LADLO, nul doute que l’on possède là un gage d’assurance qualité.

Très vite, les choses évoluent sur Oblivion, grâce à l’apport de parties rythmées, des blasts beats à bon escient, mais pas que. Le black metal d’Adoperta Tenebris est viscéral, et presque groovy pourrait-on dire, ces rythmiques apportant une réelle dynamique à chaque composition. Quand on pourrait croire que la monotonie va s’installer, propice au genre musical, une cassure survient, et les choses s’intensifient soudainement. Les riffs de guitares de son maître d’œuvre G. se complexifient, toujours très travaillés avec une recherche de mélodies intenses et prenantes. Ces mêmes mélodies sont alors appuyées par des rythmiques vivantes (« Vultures over the Mass Grave » flirtant presque avec Dissection, ou le premier single « In Our Mazes » extrait de l’album) et des soli de guitares lumineux (« A Farewell to Hope »).

On note aussi des influences palpables Death Metal qui boostent littéralement les sept péchés musicaux que compte Oblivion : The Forthcoming Ends. L’ensemble sonne par conséquent massif et puissant (l’album a été enregistré, mixé et masterisé par Nerik au Darkened Studio), et pas simplement dépressif et sans âme. De plus, il y a une réelle vélocité chez les deux principaux musiciens qui laissent présager plein de bonnes choses à l’avenir chez Adoperta Tenebris. Peut-être justement est-ce lié à la présence du batteur Äzh, aussi nommé « Äaerzerath » dans son groupe de Death Metal Defenestration…

Mais le principal compositeur et surtout interprète, c’est-à-dire l’homme à tout faire (sauf la batterie donc) est un certain G. Ce mystérieux artiste nous emmène ainsi peu à peu dans son monde froid et mélancolique, sans lumière, ou alors très peu. Le superbe artwork signé Dina Christophersen n’y est certainement pas étranger d’ailleurs, avec ses montagnes et forêts nordiques embrumées qui posent déjà l’ambiance pour cet hiver…

Sur Oblivion, G. a su s’entourer, il n’y a qu’à voir la liste des invités ci-dessous qui apportent chacun leur pierre à l’édifice tout en conservant l’homogénéité du projet. Ce second opus se révèle extrêmement bien ficelé mais il requiert une certaine attention de l’auditeur pour en percevoir dans la brume toutes les subtilités et richesses artistiques. [Seigneur Fred]

Invités présents avec ADOPERTA TENEBRIS sur Oblivion : The Forthcoming Ends (LADLO 2021) :

– I (Incipient Chaos) –  guitare sur « The Season Of Gallows »
– III (Incipient Chaos, Malkavian) – basse sur « The Season Of Gallows »
– R.R. (RLHT, Inside We Die, Tromatized Youth, etc, etc, etc…) – voix sur « Vultures over the Mass Grave »
– Mephisto (Natremia) – voix sur « In Our Mazes… »
– Cäme (Vcid, Incipient Chaos) – voix sur « A Farewell To Hope… »
– T.C. (RLHT, Sang Froid) – voix sur « Utter Manifest »