PromoImage

Après un excellent premier album (Goin’ Under, 2014), les Suédois membres et ex-membres de Entombed, Enforcer ou Nifelheim remettent ça avec un superbe deuxième opus qui nous ramène aux débuts de Def Leppard (High N’ Dry, 1981), Iron Maiden (The Soundhouse Tapes, 1979, ou la compilation Metal For Muthas) et Urchin (premier groupe d’Adrian Smith de Maiden) ! Ok, ça ne date pas d’hier et il n’y a aucun changement, musicalement parlant, par rapport au précédent essai, mais qu’est-ce que c’est bon ! La prod’ de Nicke Andersson (ex-batteur de Entombed) nous transporte directement aux origines de la célébrissime NWOBHM en poussant les Marshall à 11 ! Les cinq protagonistes s’éloignent certes des styles de leurs formations respectives, mais le tout est fait avec rage, love and passion, car ici il est question de pur Heavy Metal. Et, curieusement, après avoir écouté moultes fois ce Shadowline, on se dirige vers le disquaire le plus proche pour aller chercher dans les bacs « 4 cd’s pour 20 euros » les premiers albums de ces génies d’antan qui ont tout inventé (Saxon, Thin Lizzy, Scorpions, Samson, etc…). Merci messieurs, ne changez rien !

[Guillaume Gautier-Boutoille]

https://www.youtube.com/watch?v=-qBv1AroYvo