CENTINEXNon, Centinex n’est ni le nom d’un dinosaure à l’affiche du prochain film Jurassic Park ni une nouvelle référence de canapé chez Ikea, et pourtant cela pourrait presque sonner comme un mélange des deux tant ces vétérans de la scène Death Metal suédoise des années 90 nous avait manqués depuis leur split en 2006… Redeeming Filth montre en 2014 un groupe en pleine forme autour des deux rescapés, le frontman Martin Schulman (dont la voix n’a rien à envier à un certain George « Corspegrinder » Fisher) et le batteur Kennet Englund, reprenant les hostilités là où leur précédent opus World Declension avait failli en 2005 à cause du défunt label Regain Records. L’heure est aujourd’hui plus que jamais à l’efficacité grâce à un assemblage de riffs surpuissants et un son très actuel (signé Ronnie Björnström (Aeon)). Seul bémol peut-être, la disparition de leads mélodiques de guitares qui faisaient toujours leur petit effet auparavant (cf. l’album Reflections/1997). Du bon Death Metal suédois mais d’obédience US comme on aime !

[Seigneur Fred]