deathstarsCinq ans après Night Electric Night, Deathstars nous offre son quatrième album studio en quittant le metal industriel pour empiéter sur les terres du gothic metal. Autant dire que l’attente des fans aura été longue, malgré les deux compilations contenant des remix et quelques inédits qui devaient les faire patienter. On peut d’ailleurs se demander si le groupe s’est ressourcé ou s’est endormi tant The Perfect Cult est linéaire, sans épaisseur et sonne creux. Certains titres apparaissent même comme de simples remplissages : « Asphalt Wings ». Et si l’on excepte « Explode » qui nous offre un riff un peu explosif et « Fire Galore » qui accélère légèrement le rythme, l’ensemble de l’album est joué sur des tempos lents, binaires et répétitifs, comme si Deathstars avait voulu jouer sur les terres de The 69 Eyes, les mélodies en moins. Une grosse déception.

[Denis Labbé]