DEVIL SOLD HIS SOUL
Loss
Metalcore
Nuclear Blast

Si l’EP Belong ╪ Betray permit quelque peu aux fans de patienter, celui-ci ne les convainquit cependant pas tous alors que son nouveau chanteur Paul Green tâchait de s’intégrer. Aujourd’hui, Devil Sold His Soul, qui a eu la bonne idée de rappeler dans ses rangs son frontman originel Ed Gibbs sur la tournée anniversaire A Fragile Hope et surtout de le garder, insuffle une nouvelle dynamique vocale et une richesse émotionnelle supplémentaire sur ce quatrième album à l’image du morceau d’ouverture « Ardour », catchy et plein de fougue après son intro grave au piano. Alternant atmosphères avec samples discrets et claviers (le superbe « Witness Marks »), accélérations et riffs plombés de guitares (« Burdened »), on plonge aisément dans les mélodies des Anglais où le chant clair rappelle parfois étrangement le regretté Chester Bennington (Linkin Park). Tiens, justement sur Loss, est évoquée la perte d’un être cher… Véritable petite perle de Metalcore à la fois heavy et mélodique, ce nouvel album est soigné dans ses moindre détails. Son attente en valait donc la peine. [Seigneur Fred]

=> Interview du guitariste anglais Jonny Renshaw à retrouver en cliquant ici : http://www.metalobs.com/devil-sold-his-soul-vague-a-lame/