ECLIPSE Les onze titres de cet album sont clairement destinés aux friands de mélodies avec petits riffs et grands choeurs. Parlons un peu de l’album, Armageddonize, c’est son titre ; quant à la zique, franchement, on hésite. Ce groupe propose un hard-rock carré aux envolées lyriques et aux riffs un poil archétypes. Ces Suédois sont certainement très sympathiques mais on cherche en vain une once de témérité dans leurs compositions sages et stéréotypées. Aucune chanson ne sort vraiment du lot, à l’exception de la piste n°7 « Breakdown », le moment le plus convaincant de la bande d’Erik Mårtensson (chant, guitare) et Magnus Henriksson (guitare solo), deux des compositeurs/producteurs les plus prolifiques du label Frontiers. A leur tableau de chasse sont épinglés des productions javellisées (W.E.T., Toby Hitchcock, Giant, Dalton,…). Gageons que ce cru 2015 ne se transforme pas en visite-éclair, surtout quand on s’appelle Eclipse. Le breuvage est disponible au rayon vins doux entre les liqueurs et les bières de table. A petite dose, c’est un bon apéritif mais je vous le déconseille comme digestif.

[Ph. Saintes]