ektomorfaggressor

1963. Bernard Blier dans les Tontons Flingueurs : « Y a pas à dire… c’est du brutal ! » ! Affirmatif, et on aime ça ! Nos Hongrois chroniqués ici ont certainement dû s’inspirer du chef d’œuvre de Georges Lautner (bien évidemment) pour nous proposer un album « bourre-pif », avec 14 titres passés au « vitriol ».  Malheureusement, biens de vilaines choses ont été dites concernant la soi-disant qualité moyenne des précédents essais des Ektos’. Mais quels que soient les propos tenus jadis, force est de reconnaître qu’Aggressor est un album qui dynamite, disperse, ventile ! On retrouve même un guest de renom en la personne de Mister George Fisher, soprano chez Cannibal Corpse, sur le titre « Evil By Nature ». La synthèse finale après audition résulte donc en un album efficace, taillé au laser, et d’une interprétation millimétrée. Bref, vous l’avez compris, le fan évoquera, citera et vantera ce disque en toute occasion ! Et pour conclure en beauté, car cet album le mérite, « je tiens à rappeler à certains salisseurs de mémoire, qu’ils feraient bien mieux de fermer leur claque-merde » ! Monsieur Audiard, merci de votre plume ! Baisser de rideau !

[Guillaume Gautier-Boutoille]