Enter ShikariLe nouvel opus des anglais commence délicatement. Les sons électroniques ont une petite tendance atmosphérique tandis que le décor se plante. Attendez-vous à ce que cet opus soit un peu plus doux que c’est précédent, doux mais profond. « Anaesthetist » aux tendances un peu rap se rapproche bien plus de ce que nous connaissons d’Enter Shikari. Quelques titres plus loin c’est « Never Let Go Of The Microscope » qui prend le relai avec une petite boite à musique. Le chant clair de Rou le chanteur est bien meilleur que dans les opus précédent. Quelques morceaux plus tard on est soulagé de trouver un Interlude symphonique pour se remettre de nos émotions. C’est alors qu’une partie plus groovy de l’opus s’impose à vos yeux. L’un des derniers titres « There’s a price on your head » rappelle très clairement Avenged Sevenfold. En bref, un opus plein de maturité que nous présente nos amis anglais d’Enter Shikari. Hâte de voir ça en live.

[Élodie Briffard]