FURIES
Fortune’s Gate
Heavy Metal
Autoprod./Season Of Mist
★★★★★

Si Furies devait être un groupe 100% féminin, l’arrivée des tontons flingueurs Billy Lazer et Sam Flash insuffle la parité et la stabilité du line up en 2015. Après une cassette deux titres sortie en 2017, le groupe a écumé la France et l’Europe en partageant la scène avec des pointures du genre. Le groupe est même passé par les plateaux de Canal +. Mais trêve de plaisanterie et place aux choses sérieuses avec ce premier album en tout point remarquable. REMARQUABLE !!!! Afin de mettre toutes les chances de leur côté, le groupe a investi les studios Labomatic et Simone Mularoni a peaufiné la production sonore irréprochable car avant même de parler des titres, il faut dire que le son est ultra puissant, chaleureux et bien dans l’air du temps. « You & I » ouvre les hostilités et dès le refrain nous nous retrouvons instantanément le poing levé à chanter en compagnie de Lynda Basstarde (chant, basse). Alors que les apparences voudraient que l’on soit face à un disque de pure Heavy Metal typé 80’s, le quatuor parisien s’amuse à brouiller les pistes. Et c’est là, la très grande force de ce disque. Avec « Fortune’s Gate » et ses guitares qui n’en finissent pas, le duo miroir lâche clairement les chevaux et se fait en schreddant a tout va. « Voodoo Chains » est de la trempe des meilleurs groupes allemands avec son riff acéré et son harmonique sifflée – peut être téléphonée – mais qui vient vous gifler l’oreille dans le sens du poil et vous fait headbanguer plus de raison. « Antidote » nous rappelle que la frontwoman soutient Zouille en live au sein de Sortilège (excusez du peu). Etant donné la difficulté d’écrire un texte valable en français, saluons au passage le travail et chantons le refrain sans complexe. Le vent continue de souffler sur les braises, le groupe nous montrant ses différentes influences. Le pure Thrash ou encore l’ultra lourd « Superstition » et son riff que ne renierait pas le Tony Iommi des années Dio. Sur la fin, on retrouve des titres bien connus des fans du groupe puisque issus de leur fameuse cassette deux titres. Cela n’enlève rien à la qualité de ces titres qui ont été très largement rodés en live depuis. Ce disque contient au final dix titres de pur bonheur, interprétés avec conviction et passion. Un achat indispensable de l’année 2020. [Julien Meurot]