GRIFFON
ὸ θεὀς ὸ βασιλεὐς
Black Metal
Les Acteurs de l’Ombre Prod.

En cette fin d’année, nos Franciliens sortent les griffes sur ce second opus succédant lyriquement à leur split Atra Musica paru chez Les Acteurs de l’Ombre Productions, qui évoquait déjà la fin de Rome et la chrétienté. Le titre grec de ce nouvel album signifie ici Le Dieu, le Roi. Excellemment mises en son grâce à une production limpide et puissante où l’on distingue chaque instrument (la basse sur le break de « L’Ost Capétien »), ces huit nouvelles compositions démontrent une solide maîtrise technique des musiciens, notamment aux guitares, grâce à l’apport d’influences classiques mais aussi modernes (samples), doublée d’une intelligence rare dans l’écriture sur des sujets religieux toujours sulfureux et tristement d’actualité… Ô Theos Ô Basileus prend aux tripes par son intensité (les screams d’Aharon !) et la complexité de ses atmosphères faisant au passage réfléchir ainsi sur les failles de notre République laïque. [Seigneur Fred]