You are currently viewing HYPOCRISY : Worship

HYPOCRISY : Worship

HYPOCRISY
Worship
Death Metal
Nuclear Blast

Reprise des transmissions pour Hypocrisy, le précédent album End of Disclosure datait tout de même de 2013 ! S’ouvrant sur une intro de guitare acoustique plutôt inhabituelle (on pense alors à la fin de la chanson-titre « The Fourth Dimension » en 1994 sur l’album du même nom…), Worship n’est pas là pour prouver quelque chose aujourd’hui dans la carrière du célèbre producteur suédois Peter Tägtgren, mais simplement récompenser les fans de cette longue attente. Hypocrisy lâche onze missiles de Death Metal scandinave plutôt orientés mid-tempo, avec son lot de claviers sur des passages doomy (« Chemical Whore »), et véritablement catchy (chaque riff de guitare fait mouche), sans pour autant refaire du Catch 22 comme il y a une dizaine d’années (quoi que sur le morceau «  Greedy Bastards »…). A la batterie, ça tabasse bien plus qu’à l’ère de Lars Szöke, même si l’actuel Immortal, Horgh, n’en fait pas des caisses et pourrait en faire bien plus derrière ses futs, c’est certain ! Quant au fidèle lieutenant Michael Hedlund, égal à lui-même dans Hypocrisy, il apporte sa constance rythmique au côté du chef Tägtgren, pour nous offrir sur un plateau tout le savoir-faire du groupe culte de Death Metal suédois. [Seigneur Fred]

=> Interview de Peter Tägtgren à retrouver ici !!