INCANTATION Profane_Nexus_cover


Si Dirges Of Elysium, déjà produit par l’expert suédois Dan Swanö, ne transpirait pas la joie de vivre avec ses habituelles influences Death/Doom old school, Profane Nexus ne fait guère dans la dentelle non plus et apparaît même de prime abord plus cru et vicieux avec ses riffs inspirés (« Muse ») et soli de guitares particulièrement réussis (« Rites Of The Locust ») où l’on retrouve de nouveau, mais à temps complet cette fois, le guitariste Sonny Lombardozzi. Avec vingt-huit ans de carrière au compteur, le groupe américain de Johnstown (Pennsylvanie) impressionne toujours autant dans ses terribles riffs et ses growls (l’ultime « Ancients Arise ») mais surtout dans sa capacité saisissante de contraste (l’enchaînement abyssal puis speed « Incorporeal Despair »/« Xipe Totex »). Son leader John McEntee semble vivre ainsi une seconde jeunesse en retournant sur le label qui a vu naître ce monstre du Death US sur le Mont Golgotha un jour de 1992 après J-C 

[Seigneur Fred]

Retrouvez l’interview d’Incantation en cliquant ici